Pourquoi certains jeunes parents ne souhaitent pas avoir de visites à la maternité ?

visite à la maternité

Hello à tous,

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un sujet assez épineux : celui des visites à la maternité.

Disclaimer : J’espère que cet article permettra à certains parents de plus s’affirmer lorsque vient le moment des visites, car, après en avoir beaucoup parlé avec ma communauté, je me rends compte que nous sommes énormément à préférer nous retrouver tranquilles lors de l’arrivée d’un enfant. Je ne prône pas le fait de ne pas avoir du tout de visites, seulement de vous écouter et de savoir à quoi vous attendre sur vos premiers jours avec votre bébé. Nous avons eu quelques visites à la maternité, mais très peu et très brèves ce que j’ai fort apprécié des visiteurs qui nous ont toujours demandé si nous étions d’accord. C’est au retour à la maison, lors du congé paternité de mon mari que nous voulions vraiment rester dans notre bulle et nous apprivoiser et cela n’a pas été respecté par des personnes qui ont jugé que venir rencontrer notre enfant était un dû. Or, loin de nous l’envie de cacher notre fils, bien au contraire, nous avions hâte de le présenter à la famille et aux amis, nous voulions juste le faire dans de bonnes conditions, pour nous et notre enfant, ce qui, du coup, était de bonnes conditions pour les visiteurs. Cet article a pour but de peut-être faire comprendre aux proches que, des fois, il vaut mieux attendre quelques semaines que les parents et le bébé se connaissent mieux afin de rencontrer la perle de leur vie. Dans tous les cas, il faut vraiment respecter la volonté des jeunes parents. Nous comprenons votre frustration, mais parfois, un peu d’attente afin que tout le monde se sente bien est le plus beau des cadeaux que vous puissiez leur faire 🙂 . Il a également pour but de vous permettre à vous, parents, de vous rendre compte de ce que vous désirez vraiment et que dans tous les cas, votre avis est légitime (une multitude ou non de visites).

Alors, pourquoi ne pas vouloir recevoir de visiteurs en tant que parents ?

Apprendre à connaître son enfant 

Le séjour à la maternité peut s’apparenter à une vraie horreur. Personnellement, j’ai détesté. Épuisées par l’accouchement, le corps totalement ravagé, nous devons dans un premier temps composer avec notre nouveau corps. Non, je ne parle pas encore de la relative « beauté » de notre corps post-partum, mais surtout des douleurs et autres désagréments plutôt pénibles à supporter en plus de l’épuisement. Nous sommes cassées physiquement, épuisées, sur les rotules, et nous avons ce petit être, fruit de notre amour, tout près de nous. Même si nous venons de passer plus ou moins 9 mois à nous connaître in utero, la découverte n’en reste pas totale. Votre petit bébé, vous le connaissez sans vraiment le connaître, et lui aussi. Ainsi, vous allez avoir besoin d’une période d’adaptation, afin de vous apprivoiser l’un l’autre et aussi de trouver votre place en tant que parents, à vous et votre conjoint. Et plus vous resterez dans votre bulle, plus vous ferez connaissance rapidement.

L’arrivée du baby blues

Ajoutez à ceci l’arrivée du baby blues en général à J2.  C’est un phénomène totalement naturel dû à la chute brutale des hormones. Pour ma part, il est survenu la deuxième nuit. Un bouleversement émotionnel ultra fort. Je ne savais pas pourquoi, mais j’étais triste, mal, et je ne faisais que pleurer à chaudes larmes, pendant des heures, sans jamais pouvoir m’arrêter. J’ai ressenti une grande honte. Ainsi, avoir du monde autour de moi le lendemain fut réellement une épreuve. Je n’avais qu’une envie, pleurer et qu’on me laisse seule avec mon bébé.

famille et allaitement

L’allaitement et les visites

Personnellement, j’ai souhaité allaiter. Il faut savoir que la mise en place de l’allaitement peut s’avérer très compliquée. Ici, j’ai été sujette aux crevasses. Alors, j’ai passé tout mon séjour les seins à l’air. Hummm, sympaaa, j’ai dit adieu à ma pudeur. Et certains visiteurs ont malheureusement vu mes nénés. Bon, heureusement, j’ai totalement lâché prise.  Je ne sais pas vous, mais dans ces conditions, il faut réellement prendre sur soi et ranger son amour propre au placard. Amour quoi ? A oui, je crois qu’on l’a rangé depuis un certain temps déjà 😉 . Ainsi, la visite des proches peut s’avérer stressante pour la maman allaitante. Bébé souhaite téter ? Oups… tante Simone est là et vous regarde avec des yeux ronds comme des soucoupes. Eu… Ça ne va pas vous faciliter l’allaitement tout ça 😉 .

Le rythme soutenu des journées 

Vous verrez, à la maternité, les journées sont overbookées. Vous aurez quasiment toujours un soignant qui viendra dans votre chambre. Contrôle pour la maman, nombreux contrôles du nourrisson, apprentissage du bain, couches, tests divers, mise en place de l’allaitement, état civil, photographe, livraison des repas,… Vous n’en pourrez plus. Vous aurez à peine le temps de dormir et une multitude d’informations à emmagasiner. Si vous ajoutez les visites des proches, alors, ce sera du non-stop. Et reposez-vous quand il dort qu’ils disent 😉 .

Pourquoi ne pas vouloir recevoir de visiteur pour votre bébé ?

Soyons francs, voir du monde est une véritable épreuve pour votre nouveau-né. Parachuté dans l’univers extra utérin, sorti de son cocon douillet et chaud, à l’abri du bruit assourdissant, votre bébé va être soumis à de nombreux stimuli et va plus ou moins bien les supporter. Lui aussi a besoin de prendre ses marques en tant que nouveau-né. C’est d’ailleurs là que le contact avec les parents et notamment la maman, figure la plus connue pour lui, est très important. Usez et abusez du peau à peau, votre bébé n’en sera que plus rassuré. Voir du monde supplémentaire pourra stresser votre bébé. Il n’est pas rare d’ailleurs que l’enfant fasse des pleurs de décharge le soir venu s’il a eu beaucoup d’agitation autour de lui. Ainsi, pour le bien de votre enfant, si vous le sentez fatigué ou autre, vous avez le droit de refuser qu’on vienne vous voir. Oui oui, c’est votre droit en tant que parent, peu importe la culpabilité que l’on pourra vous faire ressentir !

Soins du bébé né

Et le personnel médical, il en pense quoi ?

Et bien figurez-vous qu’au cours de notre séjour et après avoir discuté avec beaucoup de sages-femmes, il s’avère qu’elles sont de plus en plus à proposer aux parents de faire barrage sur les visites s’ils le demandent ou si elles le jugent nécessaire. Face à des proches insistants, les parents ne savent pas forcément dire non. Elles proposent alors de trouver un alibi pour les proches qui viennent en visite afin qu’ils ne débarquent pas en grande pompe dans la chambre. Voyez à quel point l’idée est légitime !

Les 40 premiers jours

Et je vais même aller plus loin, accordez-vous du temps suite à la maternité. Prenez le temps de vous retrouver en famille proche, votre conjoint et vos éventuels enfants, pendant quelques semaines. Au moins, le temps de prendre vos marques dans cette nouvelle vie si différente. Cocoonez ensemble, soufflez !

Pour nous, c’est ici que ça a coincé. Mon mari a réussi à obtenir ses 11 jours de congés paternité dans la foulée. Nous étions ravis. Suite au séjour à la maternité qui fut extrêmement difficile pour nous deux, à un allaitement ultra compliqué et mon baby blues, nous voulions rester seulement à 3 pendant ces 11 tout petits jours. Ce ne fut pas le cas, par forcing total, car « c’est normal et tous les parents normaux ne rêvent que de présenter leur petit bout » (sous-entendus, nous ne sommes pas normaux, merciiiiii). Nous avions été pourtant clairs. Et honnêtement, je me rappelle que ce fut extrêmement compliqué à gérer pour moi et mon allaitement et pour notre fils qui a déchargé ensuite. 

C’est pour cela que j’espère que cet article touchera aussi bien les futurs parents que leurs proches 🙂 .

Je sais que cet article ne plaira pas à tout le monde et que certains de nos proches ne seront pas d’accord. J’ai déjà eu des commentaires de nullipare comme quoi « j’exagérais » et que « c’est normal ». Eh bien non ! C’est surtout normal de respecter les besoins de cette nouvelle famille qui a un équilibre précaire et qui a besoin de trouver ses marques.

Je pense que beaucoup de parents sont dans notre cas, mais se sentent obligés de dire « oui ».
J’espère les aider et aider les proches à ouvrir les yeux et à respecter leur désidérata, loin d’être illégitime.

Parents, n’hésitez pas à me donner votre avis sur le sujet en commentant sous cet article.
Si le sujet vous a touché, partagez-le sur les réseaux sociaux afin de faire entendre notre légitimité face à cette demande.

Belle journée à tous.
Avec tout mon amour 🙂
Muxu !

L’article vous parle ? Partagez le sur les réseaux 🙂

5

2 Replies to “Pourquoi certains jeunes parents ne souhaitent pas avoir de visites à la maternité ?”

  1. Je me retrouve totalement dans ton article…. regarder les gens prendre mon fils dans leurs bras juste « parceque ils ont envie » alors qu’il dort tranquillement dans son berceau ….. ça me rendait folle. J’espère que j’arriverai à m’imposer pour bébé 2! Une chose est sure, je ne me laisserai pas amadoué !! En tout cas merci pour cet article qui fait du bien!!!!

  2. C’est une demande complètement légitime ! Si seulement les proches pouvaient l’entendre… pas toujours facile à faire respecter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.