Carnet de maman – 2ème mois de bébé

bébé de deux mois

Ça y est, bébé a deux mois. Deux mois passés à la vitesse de l’éclair, remplis de nouveautés et d’apprentissage divers pour moi, maman, et pour mon fils. Comme chaque mois, je vous retrace les temps forts sous forme de journal de bord.

Cher journal, aujourd’hui, bébé fête ses deux mois. Je n’arrive pas à croire que je ne suis maman depuis seulement 2 mois, j’ai l’impression que Loulou a toujours été parmi nous. Mais en même temps, je ne réalise pas qu’il a déjà deux mois. Ça passe bien trop rapidement. Et il évolue à la vitesse de l’éclair.

Le mois de la sérénité

Ce deuxième mois aura été beaucoup plus serein que le premier. Je commence à prendre mes habitudes en tant que jeune maman. Petit Renard, quant-à-lui, est plus grand, plus vif, tient mieux sa tête (mais ce n’est pas plus de la tarde pour autant, il faut dire qu’il adoooore se jeter dans tous les sens). Nous nous connaissons bien maintenant. Je suis capable de voir quand il est trop fatigué, qu’il a envie de jouer ou qu’il est contrarié. Nous avons également trouvé ensemble comment rendre les changes plus gérables. Après avoir essayé les câlins, les comptines, les musiques douces et les bruits blancs, il s’avère que ce qui a marché le mieux a été le jeu des kicks (à savoir, donner des coups de pieds ciblés dans les mains de maman). La méthode n’est pas parfaite puisque Monsieur a décidé de jouer à chaque couche et donc, se réveille sur la couche de la nuit. Mais bon, au moins, il apprécie enfin ce moment qui, mine de rien, revient très souvent sur une journée.

bébé qui dort

Qui dit sérénité, dit essais beaucoup plus approfondis en matière de portage. Plus confiante, j’ai pu prendre le temps de me renseigner et de m’inscrire à un groupe Facebook qui m’a bien aidé. J’ai compris pourquoi mon fils refusait quasiment systématiquement de se mettre dans le sling à cause de son RGO et J’ai pu, sans culpabilité, choisir que je le porterai en porte bébé physio, même si ce n’est pas recommandé avant 8 mois par les monitrices de portage. Honnêtement, mon fils est mieux placé dans son porte bébé avec le pack naissance que dans son écharpe. Alors, pas de regret ! Il faut savoir sortir des sentiers battus de temps en temps 🙂 .
En parlant de groupe Facebook, j’ai également pris le temps de monter mon propre groupe d’entraide à la parentalité. Car, étant plus sereine, j’ai tout de même encore beaucoup de questions. Et au final, nous sommes toutes dans le même bateau. Alors, pourquoi ne pas s’entraider ?

Etant plus sereins, nous avons également pu voir un peu plus nos amis et même organiser une soirée à 11 adultes et 3 enfants pour les 30 ans de mon mari 🙂 . Nous avons eu également la visite de la sœur de mon mari, venu voir son neveu pour la première fois 🙂 .

Les différents progrès

Le plus grand progrès de ce mois-ci est définitivement sa capacité à sourire. Depuis la fin de ces un mois, Petit Renard a troqué ces rires-aux-anges, fameux sourires réflexes qui arrivent souvent dans leur sommeil) en vrais francs sourires. Au début, c’était sporadique mais maintenant, c’est quasiment constant, et notamment lors du changement des fameuses couches. Monsieur sourit quand on joue, quand on lit une histoire ou quand on fait des « doudouces », traduisez des câlins 😉 .

La grande nouveauté du mois est aussi le fait que bébé arrive à prendre son pouce. Oui, oui, seulement son pouce ! Bon, il n’y arrive pas à tous les coups mais c’est tout de même très fréquent. Ben mince alors ! Moi, je n’étais pas pour la sussu (la sucette) mais nous avions craqué car Loulou avait un fort besoin de succion et cela l’apaisait lors de ses épisodes de coliques. Mais alors le pouce… Bonjour les soucis lors de l’arrêt ! Et bien vous connaissez les paradoxes de maman… J’étais à la fois bien embêtée et trop fière de mon fils ! Oui, fière 😉 . Et puis, s’il a besoin de son pouce, je ne peux pas lutter contre ça. Le gros avantage à ça, c’est que la nuit, il nous réveille moins pour prendre sa sussu (oui, je suis feignasse et j’assume 😉 ).

première nuit bébé

Enfin, nous avons été gratifié d’une nuit complète de 8h sans réveil, et encore, nous avons dû réveiller bébé pour qu’il ne saute pas de repas. Vous n’imaginez pas à quel point j’ai maudit ma pédiatre sur ce coup là, car je sais qu’il aurait pu dormir au moins deux heures de plus, et moi avec… 😉

Sinon, Petit Renard a continué de développer sa motricité fine : il attrape de mieux en mieux les jouets, adore toujours autant les livres qu’il observe attentivement, et arrive à viser de plus en plus précisément avec ses pieds.
Au niveau du cou, babychou tient de mieux en mieux sa petite tête.

Enfin, nous avons un petit bébé qui s’essaie à ses premiers babillages et nous a même fait plusieurs fois des « Agueuh » très distinct. Mon mari dit que c’est parce que je n’arrête pas de jacasser, du coup, il entend beaucoup de son. Piste à creuser… 😉 .

Parrain et marraine

Nous avons profité de ce mois-ci pour demander au parrain et à la marraine s’ils acceptaient respectivement leur rôle. Nous avons eu la chance que ce soit le cas. Ainsi, Petit Renard a « officiellement » un parrain et une marraine. Nous les avons tous vu lors des 30 ans de mon mari et nous l’avons annoncé au reste de nos amis. Maintenant, il va falloir se pencher sur le baptême religieux…

Rendez-vous médicaux, RGO et rhino…

Ce mois-ci, nous avons revu notre ami l’ostéopathe de la maternité car nous avions remarqué que le côté préférentiel de la tête de Loulou était revenu. Nous sommes assez vigilant pour la plagiocéphalie, ainsi, nous souhaitions faire un bilan avec lui. Et puis, pour son RGO, cela ne pouvait être que bénéfique. Le rendez-vous a été un supplice pour moi. Bébé n’a fait que pleuré du début à la fin, l’exact opposé de son attitude à la maternité. Les 4 jours suivants, Loulou avait la tête encore plus bloquée et les reflux qui avaient considérablement augmentés. Ok… J’ai fait une belle connerie !
Et puis, au final, tout s’est arrangé : RGO mieux maîtrisé et côté préférentiel bien atténué. Ouf ! Je n’ai pas cassé mon bébé 😉 .

premier sourire bébé

Un peu avant la fin de ce mois, Loulou a malheureusement attrapé une Rhino-Pharyngite. Elle n’est pas encore totalement guérie. Et franchement, bonjour que c’est flippant. Car oui, j’ai appris qu’un bébé de moins de 6 mois ne respire pas par la bouche. Donc quand son nez est totalement bouché, et bien… il ne peut plus respirer. Bonjour l’angoisse ! Et voilà mes vieux démons de la mort subite du nourrisson qui refont surface. Et les nuits à somnoler avec ! Je ne vais pas vous mentir, je suis allé jusqu’à regarder les plaques détectrices de mouvements. Mais quand je vois le nombre de conditions qui font que ça ne marche pas… Je pense que je vais continuer de m’abstenir.

Et puis, pour déboucher bébé, il faut le moucher. Enfin, lui faire un drainage des sinus au sérum physiologique. Ben oui, parce que les mouches bébé, d’après la pédiatre, c’est du cache misère. Mais autant le cache misère n’est pas trop compliqué à faire, autant, le drainage, tu as l’impression de noyer ton bébé. Je n’y arrive pas super bien encore à l’heure actuelle. Heureusement, mon mari a plus le coup de main que moi. Des heures à me prendre la tête sur comment moucher bébé, des heures à réfléchir à quoi acheter pour mieux y arriver. Bref, une vraie prise de tête et de belles frayeurs puisque Monsieur a eu le nez trop bouché pour respirer un matin. Imaginez mon coup de panique sur le moment ! Pour l’instant, pas de fièvre et pas de bronchiolite en vue ce qui est assez positif.

Le retour à la normale, ou presque…

Ce deuxième mois a été ponctué par les derniers checks-up de mon corps qui avait tant changé. Après 6 semaines post-partum, j’ai eu un point avec une sage femme pour l’état de mon périnée. Elle a accepté que je reprenne le sport et m’a prescrit 4 séances histoire d’être sûrs. Et puis, à 8 semaine, j’ai eu mon rendez-vous avec mon obstétricien pour voir que tout est bien remis en place, « comme avant ».

Et puis, en cette fin de mois, j’ai eu mon retour de couche, vous savez, la fin de votre premier cycle. Après 11 mois sans en avoir eu ! C’est là qu’on se dit que, ça y est, cette belle aventure qu’était la grossesse est belle et bien finie. Tout est revenu à la normal, comme si cette grossesse n’avait jamais eu lieu. Des fois, je peine à me dire que j’ai vraiment été enceinte, que j’ai vécu cette merveilleuse odyssée… J’ai également du mal à me rappeler des sensations. Pourtant, j’ai tout fait pour les graver au fond de moi. Mais comme quoi… Du coup, je fais difficilement le lien entre mon fils et le petit être que j’ai porté 9 mois ! Et ça, dans mon cœur de maman, ce n’est pas forcément évident à vivre !

Seuls vestiges de ces 9 mois passés, mes kilos en trop et mon bidou de 4 mois de grossesse restant 😉 . En gros, il ne me reste que le moins flatteur ! Pas de bol, Jean-Paul ! Mais bon, il paraît que le corps met 9 mois à s’en remettre alors… Je ne presse pas les choses. Cela viendra en temps voulu.

Enfin, l’hiver arrivant, nous nous sommes fait vacciner contre la grippe pour essayer de protéger Loulou au maximum. Personnel hospitalier, je l’ai déjà attrapé au boulot et si je peux m’éviter ça pour que Petit Renard ne l’attrape pas…

Pour résumer ce deuxième mois, un petit bébé de plus en plus éveillé qui a bien grandi, une maman beaucoup plus sereine et qui connait mieux son fils, un corps qui ne se rappelle plus qu’il a vécu la plus belle des odyssées, et un bébé tout maladoux qui fait des petites frayeurs à ses parents 😉 .

Encore un mois bien rempli pour bébé, rendez-vous le mois prochain pour la suite de nos aventures 😉 .

L’article vous parle ? Partagez le sur les réseaux 🙂

8

2 Replies to “Carnet de maman – 2ème mois de bébé”

  1. Super cet article pour suivre tous ses progrès 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.